19 octobre 2012

Mariage de Guillaume et Stéphanie : la réception au Grand Théâtre

Comme ce fut le cas plus de trente ans auparavant dans le cadre du mariage du grand-duc héritier Henri et de Maria Teresa, Guillaume et Stéphanie ont rencontré le 19 octobre 2012 plusieurs de leurs compatriotes au Grand Théâtre de Luxembourg. Organisée par le gouvernement luxembourgeois, la réception rassemblait des associations de jeunes, mais aussi trente-et-un anciens camarades de classe de Guillaume, huit couples qui avaient prévus de se marier le même week-end, et onze personnes étant nées le même jour que les futurs époux.



C'est à onze heures que le couple est arrivé. Ils étaient accompagnés de la ministre en charge de la Famille, de l'Intégration, de la Coopération et de l'Action humanitaire Marie-Josée Jacobs. Plusieurs personnes attendaient de pied ferme l'arrivée de Guillaume et Stéphanie, dont quelques Belges, mais aussi des Français ou encore des Autrichiens. Le couple est apparu très détendu, la future grand-duchesse héritière élégante dans une tenue de couleur grenat.



Le grand-duc héritier a déclaré qu'il était très heureux de se marier dans quelques heures. Il a adressé ces mots aux associations de jeunes : « Je félicite les jeunes pour leur engagement, c'est eux l'avenir du pays. C'est eux qui font bouger la société ». Guillaume connaît d'ailleurs bien certaines de ces associations qu'il patronne : la Fondation Kraïzbierg dont il a été le président du conseil d'administration, l'Orchestre d'harmonie des jeunes de l'Union européenne ou encore la Centrale des auberges de jeunesse auxquels il accorde son haut patronage. Au total, cela représentait près de 200 personnes qui avaient été conviées à cette réception.

Tous ces invités sont sortis enchantés du moment privilégié qu'ils ont pu partager avec le couple. Une compilation des éloges serait fastidieuse. Le grand-duc héritier Guillaume a confié auprès d'une invitée qu'il était content de débuter de manière décontractée le week-end du mariage. Une personne née le même jour que lui a déclaré ceci au quotidien L'Essentiel : « Je suis née au Portugal, mais j'ai passé ma scolarité au Luxembourg. Déjà, à l'époque, ma mère me racontait que j'étais née le même jour que le futur chef de l'État. Pour nos 30 ans j'avais espéré que Guillaume ferait peut-être quelque chose. Pour le mariage, mon mari a vu qu'il y avait une occasion et il m'a inscrit. Pour être ici aujourd'hui, je me suis fait remplacer par une collègue, je suis infirmière. C'était une occasion unique. Mes amis et ma famille étaient presque plus euphoriques que moi. Mais ces derniers jours, j'ai également senti la nervosité me gagner, je me demandais ce que je dirais lorsque le couple princier sera devant moi. Et puis, quand ils sont arrivés, tout a été très simple ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire